La teigne, également appelée la dermatophytose est une mycose superficielle causée par des champignons microscopiques que l’on appelle les dermatophytes. Ce sont des champignons filamenteux qui secrètent des substances qui leur permettent de digérer la kératine présente dans la corne, les poils et les crins.

Les teignes sont extrêmement contagieuses entre équidés et peuvent parfois se transmettre à l’homme. 

La transmission peut se faire par contact à partir d’objets contaminés comme les tapis, la sangle, les harnais, la couverture, et le matériel de pansage. Cependant, elles peuvent également se transmettre par le cavalier ou le soigneur par les mains, les bottes, ou les vêtements mais également de cheval à cheval, par le sol ou par piqûres d’insectes. Elles se développent de préférence dans un milieu chaud et humide.

La teigne est reconnaissable à ses zones de dépilation rondes (environ 15mm de diamètre) avec une chute des poils à l’intérieur de la zone. Généralement, les teignes se plaisent dans les zones de contact comme le passage de sangle, l’encolure. Ensuite, les zones s’étendent jusqu’à donner un aspect mité au corps du cheval. Les lésions ne grattent pas le cheval mais peuvent l’être par la suite si elles s’infectent.

Dès que le diagnostic est posé par un vétérinaire, il faut respecter un certain nombre de mesures sanitaires pour éviter la propagation de la teigne. Il faut notamment isoler le cheval atteint, laver et désinfecter tout son matériel, nettoyer et désinfecter son abri et son box. La phase d’incubation peut durer 2 à 3 semaines et il est aussi très important d’isoler les chevaux qui ont été en contact avec le cheval atteint.

En général, le vétérinaire prescrit un traitement antimycosique à diluer et à appliquer sur l’ensemble du corps du cheval. Ce traitement devra être répété 4 fois et à intervalle de 3 ou 4 jours pour venir à bout de ce champignon.

Retrouvez nos photos avant/après avoir désinfecté le matériel de pansage !